Le PACT Ille & Vilaine


Les enseignes


 

Insertion des devantures commerciales dans l’architecture :

Les chartes d’enseigne.

 


► Présentation
 
► Démarche
 
► Nos références

  

En abordant le ravalement des façades et les études de coloration, les élus sont souvent confrontés à la qualité des façades commerciales, à l’aspect négatif des enseignes, standardisées, en surnombre ou trop grandes, qui donnent une image dévalorisante de leur centre ville.

Un document pédagogique de référence –le cahier des charges ou « charte d’enseigne et de traitement des devantures commerciales » parait indispensable pour mener à bien un projet de requalification d’un centre urbain et valoriser à la fois l’architecture et l’activité commerciale.

En période de forte concurrence, les commerçants se doivent de maintenir une image valorisante de leur magasin et de respecter l’architecture dans laquelle s’insère leur espace commercial, une mise en valeur réciproque d’une belle façade et d’une belle devanture étant le résultat attendu.

 

 

haut de page

Démarche

Notre approche en terme de traitement des enseignes découle d’une prise en compte du site et en particulier de ses potentialités et/ou contraintes architecturales, pour qu’au final l’intérêt particulier des commerçants et celui plus global des élus, des habitants et des touristes se rejoignent dans la création d’un cœur de ville dynamique et harmonieux.

 

Sans occulter l’aspect réglementaire de la pose d’enseignes, nous axons donc prioritairement notre travail sur l’aspect pédagogique de la charte, par l’utilisation de nombreux exemples et illustrations qui permettent de faciliter la prise de décision :

 

-la charte aborde donc la taille, le nombre, le positionnement des enseignes, ainsi que les matériaux et coloris souhaitables sur le secteur concerné.

 

-les partenaires doivent être associés –le Service Départemental de l’architecture le cas échéant, les représentants des commerçants…

 

Le travail peut être complété à la demande des élus par des études de cas concrets : exemples de projets pour des commerçants locaux souhaitant revaloriser leur façade commerciale. Ces conseils personnalisés sont particulièrement incitatifs.

 

 

haut de page

 

Nos références

 

Communauté de communes du Pays de Dol de Bretagne de la baie du Mont-Saint-Michel (Ille-et-Vilaine) – 2007

-Étude sur cinq communes de la communauté ; présence de secteurs protégés.

-Réalisation de la charte des enseignes et traitement des façades.

-Sensibilisation collective et individuelle.

 

Communauté de communes de la baie du Mont-Saint-Michel (Ille-et-Vilaine) – Secteur de Pleine Fougères 2005/2006.

-Étude sur sept communes de la communauté ; présence de secteurs protégés.

-Réalisation de la charte des enseignes et traitement des façades.

-Sensibilisation collective et individuelle.

 

Combourg (Ille-et-Vilaine) – 2004.

Étude en abords de monuments historiques.

Réalisation de la charte des enseignes et traitement des façades.

Démarche participative grâce à un groupe de travail intégrant l’ensemble des acteurs et en lien étroit avec l’architecte du S.D.A.P.

 

 

 

Fougères (Ille-et-Vilaine) – 1999.

ZPPAUP. Étude dans le cadre de la revitalisation commerciale du centre ville.

Réalisation du cahier des charges pour les enseignes.

Conception, illustration et suivi de la réalisation du « Guide de l’enseigne ».

De 1999 à 2003, assistance ponctuelle auprès des commerçants souhaitant modi­fier leur enseigne, interface avec l’architecte du S.D.A.P.

 

Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine) – Depuis 1997.

Étude de requalification des façades et des devantures commerciales ; cen­tre bourg, secteur sensible.

Réalisation d’une exposition.

Réalisation d’un cahier de prescriptions par façade.

Depuis 1998, assistance ponctuelle technique et chromatique auprès des particuliers ; interface avec l’architecte du S.D.A.P.

 

 haut de page